Agnam-Goly

Administration et organisation sociale du village de Agnam-Goly

Agnam-Goly
Village saisonnier de Ndoussoudji
Conseil des Sages

Le Conseil des Sages, composé de notables des quartiers du village détient tous les pouvoirs comme celui de désigner le Chef du village, de le révoquer en cas d'incapacité notoire ou s'il s'avère incompétent à remplir ses charges de Chef, de jouer le rôle de tribunal à l'amiable en cas de litiges entre villageois.

Le Conseil des Sages réfléchit aussi sur les questions agricoles, sociales, sanitaires, éducatives, etc et sert donc d'instance suprême et gère l'organisation de base du village.

Chef du village

Le village a un Chef désigné de coutume dans la famille royale des Sall par le Conseil des Sages. Le Chef du village est désigné à vie, mais en cas d'incapacité, il doit remettre son trône au Conseil des Sages car ce n'est pas un système héréditaire. La famille des Sarr organise l'investiture coutumière du Chef qui est une grande cérémonie. En cas de litige pour lui trouver un successeur, le trône est remis à cette famille jusqu'à ce que le Conseil des Sages désigne un nouveau Chef. Le Chef du village porte le titre de Diagaraph et tout homme issu de la famille royale des Sall porte le titre de Lawahé (Prince).

Le Chef agit de concert avec le Conseil des Sages. Il représente le village sur les questions administratives et peut agir en son nom. Le Chef a le privilège de convoquer le Conseil des Sages qui lui doit respect. Il détient le Grand Tambour du village avec un crieur public. Le Chef a de vastes terrains cultivables et bénéficie de la main de tout villageois. Il rend le verdict du Conseil des Sages.

Village saisonnier de Ndoussoudji

Ndoussoudji est une extension du village située dans le diéri, à 35 kilomètres d'Agnam-Goly. Environ dix familles s'y rendaient en charrettes durant la saison des pluies pour les besoins de l'agriculture et du pâturage. Actuellement, Ndoussoudji est devenu un petit village avec un grand puits (woyndu Feu Samba Binta Barro - émigré qui quittait la France pour s'installer à Ndoussoudji durant ses congés) avec ses terres cultivables et son cheptel.

Les habitations sont faites de terre cuite avec des chaumes en paille, à l'exception de la mosquée qui est en ciment. Le château d'eau renforce le village en eau potable..